Subject Areas »

La ludopédagogie

December 10, 2018 – 12:12 pm | 346 views

 
Nous ne cessons pas de jouer parce que nous sommes vieux; nous devenons vieux parce que nous cessons de jouer. George Bernard Shaw
Après avoir assisté à un atelier donné par Geneviève Ducharme et Emilie Laquerre …

Read the full story »
From the Field

Stories from teachers and students in our schools

Reviews

Reviews of software, websites, books, materials, conferences and events

Subject Areas

Languages, Social Science, Math, Science and Technology, Arts & Personal Development

Teaching and Learning

Learning theories in practice, educational approaches & structures for learning

Technologies for Learning

Technologies both good and bad - what to adopt, what to avoid

Parenting

The other educators in children's lives

From the Field, Subject Areas, Teaching and Learning »

La ludopédagogie

December 10, 2018 – 12:12 pm | 346 views

 

Nous ne cessons pas de jouer parce que nous sommes vieux; nous devenons vieux parce que nous cessons de jouer. George Bernard Shaw

Après avoir assisté à un atelier donné par Geneviève Ducharme et Emilie Laquerre sur la ludopédagogique, j’étais tellement emballée que j’ai décidé de vous partager leur excellent travail. Je les ai donc invitées à répondre à mes questions.

 

QU’EST-CE QUE LA LUDOPÉDAGOGIQUE?

C’est une méthode utilisée dans la formation professionnelle consistant à sortir les participants de leur contexte de travail pour leur faire prendre conscience par le jeu de telle ou telle notion. L’aspect ludique de l’enseignement facilite d’ailleurs l’adhésion et l’implication des participants.

Cette méthode, aujourd’hui très présente dans les pays anglo-saxons, a été mise au point par des chercheurs canadiens dans la lignée des travaux du psychiatre et psychologue Erik Erikson.

Comment avons-nous appris l’alphabet ? En le chantant. Comment avons-nous appris à faire du vélo ? En montant dessus et en pédalant. Voilà tout l’esprit de la ludopédagogie ou apprentissage par le jeu. Et la meilleure preuve de son efficacité réside dans le fait que ces champs de compétences sont devenus inconscients, tant ils ont été acquis depuis un âge où l’acquisition par le jeu est spontanée. Définition tirée de Wikipédia :https://fr.wikipedia.org/wiki/Ludopédagogie

En français, langue seconde, le jeu permet d’aborder ou de renforcer les concepts langagiers des trois compétences dans un milieu plus détendu, moins menaçant surtout pour des apprenants pour qui l’acquisition d’une deuxième langue peut être un défi. Cela met l’accent sur les rapports, sur le savoir-être en groupe tout en traitant le contenu à apprendre et cela permet aux apprenants un peu moins forts académiquement de contribuer en utilisant d’autres forces ou habiletés telles la dextérité, la résolution de problème ou le leadership.

POURQUOI AVEZ-VOUS DÉCIDÉ D’EXPLORER CETTE AVENUE?

Cette idée a pris naissance dans une école de premier cycle du secondaire il y a quelques années. Nous observions, autant dans nos classes que dans celles de nos collègues, un manque d’engagement et de motivation de la part de nos élèves. Surtout en après-midi! Nous avons donc voulu insuffler un peu de vie, une atmosphère entraînante et rassembleuse, tout en gardant en tête nos objectifs pédagogiques et le matériel à couvrir. On a pensé au jeu. On y a réfléchi, on a rassemblé nos idées, on a rassemblé du matériel et on fait quelques achats au magasin à bas prix. Voilà! Au cours de quelques années, parsemés de succès, d’échecs et de conversations intenses sur nos expérimentations, nous avons développé une expertise. Ces idées pour intégrer le jeu en classe de FLS sont tirées de nos différents parcours et adaptées au milieu scolaire. Alors il ne faut pas se surprendre si ces idées de jeu raniment des souvenirs de camps de jour, de célébrations familiales et amicales variées, de milieux sportifs ou récréatifs ou d’activités ludiques en milieu scolaire. La musique, la stratégie et l’esprit de compétition amicale, la résolution de problème et la coopération sont au rendez-vous!

POURQUOI UTILISER LES JEUX EN CLASSE?

À cause de manque de motivation et d’implication des apprenants

Nous vivons dans un contexte scolaire où nous avons 4 périodes par jour, les élèves sont souvent assis en rangées, prennent des notes, écoutent leurs enseignants pour des périodes de temps qui excèdent leur capacité de concentration. Bref, souvent, ils décrochent… Donc, il nous était difficile de voir ce que les élèves pouvaient vraiment faire ou ce qu’ils avaient acquis. Les activités ludiques développent en ceux qui jouent une volonté d’aller toujours plus loin et de se dépasser. Les jeux permettent aussi de modifier le rythme d’une leçon en relançant l’intérêt des élèves et d’augmenter leur confiance en soi.

Afin de créer des liens et un sentiment d’appartenance

Dans la classe au secondaire, il peut parfois être difficile de créer une ambiance propice à l’apprentissage où la coopération et la participation règnent. Le jeu permet d’améliorer le climat de classe; de faire ressortir les forces des participants, de susciter la créativité et la spontanéité, et de reconnaître les participants pour leurs contributions. Dans un climat compétitif amical, les élèves partagent un but commun, une complicité, un désir de performance, etc.

Pour différencier

Le jeu permet d’aller rejoindre un plus grand nombre d’élèves selon les intelligences multiples et les styles d’apprentissages des élèves. Il permet aussi de faire ressortir des forces, des compétences variées souvent passées inaperçues en classe. De plus, l’enseignant obtient des réactions/réponses non seulement intellectuelles, mais également émotionnelles, ceci étant dû à la nature même du jeu. Cette forme d’apprentissage global, avec une implication émotionnelle positive, est très efficace.

Pour développer les compétences

Le jeu en classe permet aux élèves de développer leurs compétences langagières tout en développant leurs compétences sociales et comportementales. C’est une belle occasion d’enseigner les compétences transversales du programme. On touche également aux trois savoirs.

  • Le savoir: les élèves acquièrent des connaissances.
  • Le savoir-faire: les élèves respectent les règles du jeu et des procédures.
  • Le savoir-être: les élèves adoptent des comportements et attitudes pendant le jeu.

Sans nécessairement le savoir, avec le jeu, les élèves apprennent à écouter les autres, à se respecter les uns les autres, à s’entraider, à prendre la parole, etc. Le jeu est une excellente occasion pour montrer aux élèves comment se comporter dans certaines situations: comment collaborer, comment interagir, comment gagner, sans oublier comment perdre. Nous ajoutons aussi le vouloir-faire. Avec le jeu, les élèves développent le désir d’aller plus loin et de se surpasser. On développe davantage la motivation d’ordre intrinsèque, qui ne nécessite pas de récompenses extérieures.

 

À QUOI PEUVENT-ILS SERVIR DANS UN COURS DE FLS?

Les buts peuvent être multiples et devraient mener à l’apprentissage ou à l’évaluation.

La découverte et la recherche

Le jeu peut être utilisé lorsqu’on veut présenter un nouveau contenu ou du nouveau vocabulaire aux élèves. Par exemple, un enseignant pourrait demander aux élèves d’associer un mot à une image ou un mot à une courte définition.

Dans ce cas, les élèves font des recherches pour acquérir de nouvelles connaissances ou pour trouver des solutions convenables pour arriver à son but par essais et erreurs. Il peut être également utilisé pour l’acquisition de nouveau vocabulaire en associant images et nouveaux mots de haute fréquence ou un lexique spécialisé.

L’entraînement et la consolidation

On a tendance à oublier rapidement ce qui a été appris. Le jeu est un moyen de mettre en application ce qui a été appris à travers une pratique active. C’est également un excellent moyen de réviser et de pratiquer dans un environnement ludique. Un enseignant pourrait ainsi décider de faire un jeu pour pratiquer la conjugaison des verbes au présent.

Évaluation

L’observation de l’élève en train de jouer donne l’occasion à l’enseignant de l’évaluer de façon formative. Le jeu permet de constater la maîtrise des compétences des élèves. Le jeu permet également à l’enseignant de donner une rétroaction immédiate aux élèves et de réajuster ses interventions.

Communication

L’élève qui embarque dans le jeu va s’exprimer spontanément. Cet aspect ludique du jeu est très intéressant en classe de FLS, car se sentant moins menacé, l’élève prend des risques en s’exprimant en langue seconde. Des risques qu’il ne prendrait pas en situation plus formelle. Toutefois, que faire quand les élèves ont recours à leur langue maternelle? C’est tout à fait normal étant donné leur engagement à réaliser la tâche… Il faut simplement leur rappeler gentiment qu’ils doivent parler en français!

 

QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES D’UN BON JEU?

Un bon jeu doit être :

Ludique
Un jeu doit développer le sentiment de joie chez les élèves; les élèves doivent avoir du plaisir à participer à cette activité.

Simple
Le jeu ne devrait pas être trop long ou compliqué à expliquer/comprendre.

Délimité
Un jeu doit être bien structuré dans le temps et l’espace. Un matériel attirant, solide, robuste et bien conçu ; des règles claires, intéressantes et dynamiques ; ne garantissent rien, mais ils contribuent largement à favoriser l’attitude voulue. Un jeu pédagogique bien préparé ménage une place à l’imprévu.

Sans conséquence
Le jeu doit être sans conséquence pour les joueurs. Il faut respecter le choix des élèves de participer ou non. Il est toujours possible de proposer des alternatives, soit au sein du jeu lui-même (observateur, co animateur, arbitre, gestionnaire du matériel, etc.), soit par des activités parallèles ayant le même objectif pédagogique. Chaque élève doit sentir qu’il a une chance de réussir ou le plus possible de se reprendre.

Éducatif
Le jeu doit être structuré, cohérent avec les objectifs poursuivis. Cela permettra aux élèves de développer leur sentiment de performance.

Mystérieux
Les élèves ne doivent pas connaître l’issue du jeu. Le jeu doit éveiller le désir et la curiosité des élèves.

 

J’AI LE GOÛT D’EMBARQUER DANS CETTE AVENTURE… AVEZ-VOUS DES CONSEILS?

Le plus important conseil est de travailler en équipe avec un ou deux autres enseignants. Trop souvent, chaque enseignant reste dans son coin, trop débordé par le quotidien, sans avoir l’occasion de discuter avec ses pairs. La mise en commun des outils et de la réflexion sur ces outils permettent aux enseignants de souffler davantage C’est beaucoup plus motivant quand on peut planifier, expérimenter puis partager en riant nos premières tentatives de jeu en classe, parfois chaotiques, et aussi nos succès avec des collègues qui tentent les mêmes expériences!

Ensuite…

Tester différents jeux

Tout comme il y a beaucoup de recettes en cuisine, il existe beaucoup de jeux. Il ne faut pas hésiter à en tester plusieurs et choisir ceux avec lesquels nous sommes les plus à l’aise. Il est aussi impératif qu’on adapte les jeux selon nos goûts, nos besoins, etc.

Commencer avec des jeux courts et simples

Afin que votre expérience soit positive, il est préférable de commencer avec des jeux plus simples et faciles à utiliser. Vous aurez probablement moins de surprises et votre expérience et celle des élèves sera plus mémorable. La fois suivante, vous saurez déjà à quoi vous attendre, donc il sera plus facile de gérer la classe même si le jeu est plus complexe.

Les ratés: opportunités à saisir!

Le jeu en classe permet des discussions spontanées en grand groupe. Quand un jeu ne fonctionne pas tel qu’on l’avait planifié, nous avons un choix: soit de tout abandonner ou d’utiliser cette opportunité pour amorcer une discussion avec les élèves et susciter leur participation pour améliorer les conditions de jeu. Nous avons découvert que ces moments nous permettent de présenter des formules langagières permettant aux élèves de s’exprimer clairement selon le contexte, et l’opportunité de faire répéter ces formules telles « Je crois qu’on pourrait… » ou « J’ai remarqué que » sont vites apprises et peuvent ensuite être réinvesties dans le quotidien.


Nous avons créé un dossier sur la ludopédagogie qui propose des jeux d’équipe, des jeux rapides sans trop de matériel, des jeux d’interaction et des jeux en ligne. En plus de la description du jeu (matériel, temps, préparation, déroulement, des variantes et des suggestions de contenu en français, langue seconde), nous avons des exemples d’élèves du primaire et du secondaire qui jouent à certains jeux. Dossier sur la ludopédagogie.

 

Drawing a Lesson: Familiarity Breeds Creativity

November 27, 2018 – 4:11 pm | One Comment | 447 views

Putting herself in an unfamiliar learning setting, Christiane Dufour experienced first-hand what happens in the “making” process when one is unfamiliar with the materials and the techniques associated with them. It brought home what three …

Artful Tinkering in Kindergarten: The creativity table

November 14, 2018 – 11:51 am | 4 Comments | 528 views

Be sure to scroll down in this post to see the many photos of children’s work, and their descriptions of what it made them think of.
These days, many educators are preoccupied with helping their students …

Fostering a Growth Mindset in the Arts Classroom

October 30, 2018 – 11:38 am | 3 Comments | 1,142 views

Guest post by Louise Campbell, Artist in Schools
What strategies can be used in the arts classroom to shift focus from ‘getting it right’ to exploring potential? Educators often refer to this as ‘fostering a growth …

Shoreline Project connects the local and global

October 10, 2018 – 3:06 pm | One Comment | 685 views

I grew up in Alberta and part of my story of becoming Québécois includes the year I spent on the Îles de la Madeleine working as a Language Monitor at the Polyvalente des Îles. In …

Leveraging Fortnite in Education: What can educators learn from games?

October 3, 2018 – 11:45 am | 2 Comments | 678 views

Fortnite has quickly become all consuming for many of our youngsters in 2018. They play for hours on end, discuss complex strategies at lunch tables, worship the ritualized character “dances”, will do whatever chores you ask …

« Tu fais quoi maman ? » Les multiples rôles du conseiller pédagogique en FLS

September 26, 2018 – 9:47 am | 2 Comments | 3,102 views

Du haut de ses 5 ans, mon fils m’a demandé ce que je faisais comme travail. Je lui ai dit : «Je suis une conseillère pédagogique.»Et lui, avec ses grands yeux interrogatifs, il a répliqué : …

The Design Process: The backbone of school Makerspaces

September 18, 2018 – 2:23 pm | Comments Off on The Design Process: The backbone of school Makerspaces478 views

 
 
 

The word on the street these days is Design. It comes up in terms like ‘design thinking’ and ‘design process’. Educators are increasingly being urged to use design in their professional practice and to teach …

Summertime Reads from the LEARN Team

June 20, 2018 – 9:55 am | Comments Off on Summertime Reads from the LEARN Team469 views

As the on-going reflections and corrections of the 2017-2018 school year begin to swirl furiously in your brain, LEARN wishes to support you in turning essays into chilly cocktails, exams into sunny porches, book reports …

Supporting the (Online) Student as Individual

June 5, 2018 – 9:03 pm | One Comment | 1,104 views

This year, I had the opportunity to work directly and almost daily with the online teaching team at LEARN. My job: to facilitate and guide (heaven help them!) the design, development and delivery of our …

Teacher Reflections on LEARN’s Self-Paced Blended Learning Year 1

June 1, 2018 – 12:52 pm | Comments Off on Teacher Reflections on LEARN’s Self-Paced Blended Learning Year 1393 views

This is Part 2 of a two-part post. You can read the first part here.

My last post described the creation stages and final product of our first year in what we called the Self-Paced Blended …