From the Field

Stories from teachers and students in our schools

Reviews

Reviews of software, websites, books, materials, conferences and events

Subject Areas

Languages, Social Science, Math, Science and Technology, Arts & Personal Development

Teaching and Learning

Learning theories in practice, educational approaches & structures for learning

Technologies for Learning

Technologies both good and bad - what to adopt, what to avoid

Parenting

The other educators in children's lives

Home » From the Field, Subject Areas

L’évaluation des compétences en écriture pour le FLS

Submitted by on May 5, 2015 – 10:21 am One Comment | 2,588 views

Collaboration spéciale de Gabriel Lanno, enseignant en français, langue seconde à l’école primaire St-Vincent de la CSSWL à Laval.

Made with Repix (http://repix.it)

En février dernier, j’ai eu l’occasion d’assister à la conférence Reading for the love of it à Toronto. Il s’agit d’un évènement annuel pour tous les enseignants canadiens. Durant cette conférence, j’ai pu participer à différents ateliers offerts aux enseignants en français, langue seconde. Un de ces ateliers, Soutenir les auteurs en immersion, a particulièrement retenu mon attention. Les présentateurs, Allan Roy et Joseph Dick, de l’Institut de recherche en langues secondes du Canada à l’Université du Nouveau-Brunswick, nous ont présenté un outil fort intéressant qu’ils ont développé pour l’Association canadienne des professeurs en immersion (ACPI). Il s’agit du Référentiel des compétences à l’écrit, un outil d’évaluation formative des compétences en écriture pour les enseignants en immersion. Voici un résumé de ce document pertinent, lequel je vous suggère fortement de consulter afin d’améliorer vos pratiques d’évaluation.

Le Référentiel des compétences à l’écrit se veut avant tout un outil d’évaluation formative simple à utiliser pour tout enseignant en immersion française au Canada. Il fut développé en concertation avec des enseignants en immersion de différentes régions canadiennes ainsi qu’avec des experts du milieu universitaire. Ce référentiel fut développé pour faire suite à une revue rigoureuse de la littérature scientifique. Les auteurs précisent aussi en préambule avoir créé ce document en parallèle avec les niveaux de compétence du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) du Conseil de l’Europe. Les descripteurs de ces 6 niveaux de compétence (A1, A2, B1, B2, C1, C2) ont toutefois été adaptés afin d’être plus pertinents pour une clientèle en immersion française.

Le document inclut différentes fiches d’évaluation permettant d’évaluer cinq aspects essentiels des compétences à l’écrit en français :

  • Les idées et le contenu
  • L’organisation du texte
  • La structure des phrases
  • Le choix des mots
  • Les conventions linguistiques

Pour en revenir aux 6 niveaux de compétence, ceux-ci sont fort intéressants et semblent pertinents pour toute clientèle en immersion française. Ces niveaux sont regroupés en trois profils linguistiques : l’auteur émergent, l’auteur compétent et l’auteur accompli. Voici un aperçu des profils et de leurs niveaux :

  • Niveaux A1 et A2 (Auteur émergent): Il s’agit ici de niveaux où l’apprenant peut d’abord écrire des informations simples et concrètes ou des phrases simples en ordre séquentiel. Le vocabulaire est simple et familier. Éventuellement, lorsqu’il atteint le niveau A2, l’auteur peut écrire de courts textes liés au quotidien ou à des situations personnelles. La grammaire et la syntaxe sont encore élémentaires et le vocabulaire est légèrement plus développé.
  • Niveaux B1 et B2 (Auteur compétent): Rendu à ce profil linguistique, l’apprenant peut développer davantage son discours écrit à l’aide d’une idée principale, d’idées secondaires ou encore d’arguments. On voit l’apparition de certaines phrases complexes. L’organisation du texte n’est pas totalement maitrisée. Le vocabulaire devient plus riche et certaines conventions grammaticales et syntaxiques sont acquises.
  • Niveaux C1 et C2 (Auteur accompli): L’auteur peut maintenant écrire tant sur des sujets familiers que complexes. Toutes les idées du texte sont bien développées. Les conjonctions, les types de phrases et les transitions sont diversifiés. Ce profil linguistique se rapproche du niveau de compétence d’un locuteur natif du français. Notons toutefois que les auteurs considèrent peu probable qu’un apprenant en immersion française n’atteigne le niveau C2.

Voilà! Ceci n’est qu’un résumé sommaire de ce document d’évaluation formative des compétences en écriture. Je vous conseille fortement de le consulter en cliquant sur le lien ici-bas. En tant qu’enseignant en immersion française, je suis toujours à la recherche d’outils me permettant de parfaire mes pratiques d’enseignement, d’évaluation et de pédagogie. Bonne lecture!

 


 

Liens :

Référentiel : http://www.acpi.ca/ressources/referentiel-ecrit

Outils supplémentaires : http://www.acpi.ca/ressources/referentiel-ecrit/10-ressources/48-outils-supplementaires

 

 

One Comment »